Actualités
The place to BIM

Actus | 05.07.2018

Comment mettre le BIM au service de l’exploitation maintenance ?

Comment mettre le BIM au service de l’exploitation maintenance ?

Comment optimiser la construction et l’entretien d’un patrimoine immobilier mais aussi le faire évoluer grâce au BIM ?

C’est pour répondre à cette problématique que la Direction Immobilier des Lycées de la Région Auvergne Rhône-Alpes (DIL) a lancé une démarche BIM et la réalisation d’un référentiel contenant les données descriptives de son impressionnant patrimoine immobilier.

La Région doit en effet gérer plus de 300 lycées représentant près de 4000 bâtiments soit plus de 5 millions de mètres carrés. L’enjeu financier est stratégique puisque les 385 opérations en cours représentent près d’1,5 milliard d’euros d’investissement.

Après une phase de découverte, la DIL est aujourd'hui pleinement engagée dans la démarche BIM. Pour les opérations importantes elle l’impose systématiquement dès le stade des études. La Région estime qu’elle permet de mieux structurer la mise en œuvre des projets, d’améliorer leur qualité mais aussi d’optimiser la maintenance et l’exploitation des bâtiments. Dans le cadre de sa stratégie numérique, la DIL a élaboré une charte (qui en est sa 8° version) précisant à la maîtrise d’œuvre et aux prestataires de numérisation ce que doit contenir la maquette numérique.

Indépendante de tout logiciel cette dernière doit s’appuyer sur la norme internationale IFC et répondre à des exigences qui varient selon les différentes étapes d’un projet. A l’issue des travaux, les acteurs, maîtres d’œuvre et/ou entreprises, doivent produire une maquette représentative du bâtiment tel que construit contenant des informations utiles à sa gestion:

  • ouvrages exécutés,
  • fiches des produits mis en œuvre,
  • équipements techniques correspondant au contrat,
  • équipements faisant l’objet d’un suivi dans le cadre de la sécurité incendie,
  • etc.

A ce stade, la description des objets prend une importance capitale. La DIL estime que pour être efficient son référentiel doit être basé sur des données structurées, un langage commun et des informations de qualité rattachées aux objets descriptifs de son patrimoine. Aussi, afin de décrire les éléments pertinents de son patrimoine en termes d’exploitation/maintenance, elle a mis en place, en relation avec datBIM SA, une bibliothèque de 220 objets génériques et un dictionnaire de 80 propriétés.

Dans le cadre de la réalisation de ce référentiel BIM collaboratif, les deux partenaires ont utilisé la norme XP P07-150, dite PPBIM, consistant à définir une méthode de gestion normalisée d’un dictionnaire de propriétés des produits de construction. 

Grâce à cette approche, les responsables d’exploitation/maintenance de la DIL disposeront d’une solution performante qui sera proposée en mode SaaS*. A partir d’un simple logiciel l’utilisateur pourra accéder à des objets ainsi qu’à leurs caractéristiques acoustiques, thermiques, environnementales, géométriques, etc. Une fois qu’il les aura configurés en ligne, il n’aura plus qu’à les transférer dans le modèle BIM de son projet construction. Grâce à cette approche, la DIL va pouvoir progressivement faire évoluer ses méthodologies de travail traditionnelles qui imposent en moyenne de 10 à 15 ressaisies des informations utilisées pour un projet de construction. On imagine facilement l’importance des gains financiers qui en résulteront ! 

*Le logiciel SaaS (software as a service) ou logiciel « en tant que service » est un modèle d'exploitation commerciale des logiciels dans lequel ceux-ci sont installés sur des serveurs distants plutôt que sur la machine de l'utilisateur. Les clients ne paient pas de licence d'utilisation pour une version, mais utilisent librement le service en ligne ou, plus généralement, payent un abonnement.

Des journées techniques à l’intention des gestionnaires de bâtiments

Afin d’aider les gestionnaires de bâtiments de la maîtrise d’ouvrage à optimiser leur patrimoine immobilier le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema) a décidé d’organiser plusieurs journées techniques, en 2018, sur l’ensemble du territoire national. Organisée le 28 juin au Cerema Centre-Est, à Bron, la deuxième s’est plus particulièrement intéressée aux problématiques liées à la maîtrise de l'exploitation des bâtiments. L’occasion pour les experts de Métropole de Lyon, du Département du Rhône et d’experts publics et privés de présenter leur expérience et leur vécu sur des sujets variés : connaître son parc et ses occupants, s'organiser et contractualiser, exploiter avec le numérique, impulser des dynamiques avec les occupants. datBIM SA a livré son expertise lors de la session « Exploiter avec le numérique » qui faisait intervenir la Région Auvergne Rhône Alpes, l’ENTPE, la Communauté de communes du Pays Voironnais, ASTUS Construction et l’Atelier Nomades Architectures 

Voir l'actualité: France Habitation, un pionnier du BIM