Actualités
The place to BIM

Dossiers | 06.05.2019

BIM en neuf et rénovation : la performance passe par l'interopérabilité et la qualité des données

BIM en neuf et rénovation : la performance passe par l'interopérabilité et la qualité des données

BIM : mieux travailler ensemble grâce au numérique pour répondre aux enjeux de la filière constructive :

  • Transition écologique
  • Qualité
  • Productivité

Le plan BIM 2022 fixe un objectif ambitieux pour la filière constructive en visant 100 % d’usage pour la construction neuve et en positionnant le maître d’ouvrage au cœur de la dynamique. Il doit pouvoir spécifier sa commande BIM clairement en définissant le livrable numérique attendu lui permettant notamment de l’aider à mieux gérer l’ouvrage sur la phase exploitation.

Le succès passe par une information de qualité associée au modèle 3D basé sur un langage commun, ouvert et normalisé, assurant l'échange informatique des données « objets » qui s’enrichissent au cours du déroulement du processus collaboratif sur l’ensemble du cycle de vie de l’ouvrage : conception, réalisation, exploitation assurant ainsi la continuité numérique de l’idée à l’usage.

La phase d’exploitation du bâtiment représente 70 à 80 % de son coût global. Le Dossier des Ouvrages Exécutés (DOE) remis en fin de chantier au client à l’issue d’un processus BIM est en fait une base de données et pas simplement une vue 3D du projet. Elle peut être un précieux outil et est jugée de qualité lorsqu’elle est exploitable dans des applications informatiques différentes de celles qui permettent de la produire. Elle pourra ainsi être utilisée durant cette phase d’exploitation pour faciliter la maintenance courante, la gestion des données techniques du patrimoine, les diagnostics et le suivi réglementaire, l’élaboration des budgets prévisionnels, les opérations de rénovation…

La rénovation énergétique des bâtiments constitue également un fort enjeu écologique et économique puisque le parc immobilier français est avant tout constitué de logements existants : la construction neuve ne permet de renouveler qu'environ 1% du parc chaque année ! Selon Jacques Chanut, Président de la Fédération française du bâtiment (FFB) « la rénovation conditionne la réussite de la transition énergétique mais elle doit faire l’objet d’un effort normatif et il faut la rendre accessible à tous les acteurs de la filière ». La rénovation énergétique des logements est d'autant plus stratégique que le bâtiment est le premier secteur économique émetteur de gaz à effet de serre !

Dossier complet à lire sur Xpair