Actualités
The place to BIM

Expériences | 26.06.2017

L’Atelier BIM Virtuel très riche d’enseignements

L’Atelier BIM Virtuel très riche d’enseignements

L'Atelier BIM Virtuel (ABV) a été lancé en juillet 2016 par le Plan Transition Numérique pour le Bâtiment (PTNB) et porté par l'Union Sociale pour l'Habitat (USH).

Cette expérimentation menée sur un immeuble existant mais « rétro conçu » en BIM le démontre : même s’il subsiste encore des problèmes d'interopérabilité, il est désormais possible, aujourd’hui, de lancer, concevoir, construire, exploiter un projet en BIM de niveau 2.

  • Qu’est-ce qu’on sait vraiment faire en BIM de niveau 2 pour une opération traitée en lots séparés avec des TPE/PME, et cela à tous les niveaux de la loi MOP : programmation, conception, réalisation, exploitation, déconstruction et recyclage?
  • Quel est véritablement l'état de l'art , dans la vraie vie, d'un projet mené en BIM ?
  • Quel est le niveau exact de compétence des intervenants et des outils disponibles ?


Au lieu d’expérimenter la démarche sur un projet neuf, ses initiateurs ont préféré travailler sur un immeuble existant et le « rétro concevoir » en BIM.
Ainsi, sans avoir à réaliser l’ouvrage, on peut simuler des processus BIM, des processus métiers, des scénarios, des livrables sous forme de maquettes numériques et donc évaluer une approche BIM afin de la comparer avec une démarche traditionnelle.

L'opération choisie était un immeuble de 30 logements sociaux de l'OPH de La Rochelle, dans le quartier Saint-Eloi. Un bâtiment R+3, labellisé BBC Effinergie et exploité depuis la fin de l'année 2012.
L’expérimentation qui a duré 9 mois a mobilisé 130 acteurs dont 44 opérationnels (22 entreprises intervenantes, 17 industriels fournisseurs) et 30 organisations ou associations professionnelles.
Elle a mis en œuvre une plateforme collaborative et des outils courants (Trimble Connect, Archicad, Attic+, Revit, Allplan, Tekla, Plancal Nova, Alpi, datBIM…).


Le BIM Niveau 2


Dans ce cas de figure chaque acteur du projet (architecte, ingénieurs, MEP, etc) produit une maquette numérique et l’échange avec les autres afin de progresser de concert.
Cet échange (via un format de fichier natif type IFC) permet de  superposer tous les modèles (à l’aide d’un viewer) et d’obtenir une  vision unique du  projet afin de l’améliorer (détecter les conflits par exemple).
Le BIM niveau 2 contient un modèle graphique 3D créé avec un logiciel compatible "BIM", des données non-graphiques (incluant par exemple des informations pour l'utilisation et la maintenance de l'ouvrage) et de la documentation comme des rapports ou des dessins 2D en PDF .

Pour en savoir plus lire : "Les enseignements de l'expérimentation ABV"

et

"Atelier BIM Virtuel : il est urgent d’associer des données aux objets"