Actualités
The place to BIM

Actus | 05.10.2018

Le LOD définit des niveaux de détail de plus en plus précis

Le LOD définit des niveaux de détail de plus en plus précis

Le premier niveau de détail de la maquette est le LOD 100. Dans ce cas on modélise simplement la volumétrie globale du bâtiment. Comme on est simplement au stade de l’esquisse, les différents éléments sont représentés par un symbole ou de manière générique. 

Au niveau du LOD 200 qui correspond à la phase APS ou APD, les éléments du modèle sont représentés graphiquement d'une manière générique en tant qu'objet ou assemblage. Les dimensions, quantités, formes, positions et orientations des éléments restent approximatives.

Au niveau du LOD 300, les éléments du modèle BIM sont représentés graphiquement d'une manière spécifique en tant qu'objet ou assemblage. Les dimensions, quantités, formes, positions et orientations sont réelles et spécifiques aux éléments. De nombreux entrepreneurs formulent leurs appels d’offres à partir de ce niveau de développement qui permet de générer les plans d’exécution.

Le LOD 350 répond aux mêmes exigences que le LOD 300 mais va au-delà puisque les différents éléments interagissent entre eux. 

Au niveau du LOD 400 des éléments essentiels à la fabrication et à l’installation sur le site sont ajoutés au modèle. On peut planifier virtuellement la fabrication et l’installation de chaque composant. L’utilisateur peut optimiser la préfabrication, identifier et documenter les changements. Pour atteindre le LOD 400, il est essentiel de disposer des compétences et des logiciels adaptés ainsi que d’avoir accès à des données pertinentes. L’erreur la plus fréquente du côté des entrepreneurs est d’utiliser des modèles génériques au niveau de détail très élevé mais dépourvus d’autres informations importantes. 

Le dernier niveau de développement est le LOD 500 qui représente le projet tel que construit. A ce stade le modèle BIM et adapté à la maintenance et l’exploitation de l’ouvrage. 

A noter que le LOD pourrait prochainement évoluer et se transformer en LOIN (Level Of Information Need) afin d’encore plus fiabiliser les livrables BIM. L’approche descriptive des éléments serait plus globale et prendrait en compte des niveaux de géométrie mais aussi un grand nombre d’informations associées aux composants et objets.

Les solutions datBIM sont directement impactées par le LOD.

La plateforme Open-datBIM héberge de plus en plus d’objets génériques qui permettent de répondre aux besoins d’enrichissement en phase d’avant-projet (LOD 100-200).

Les objets contiennent des jeux de propriétés et de valeurs permettant de faciliter les pré études à partir de la maquette.

Open-datBIM permet facilement de faire évoluer les contenus de la maquette en fonction de l’avancement des phases.

Découvrir Open datBIM.