Actualités
The place to BIM

Paroles du BIM | 23.05.2019

Quand l’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage passe par MydatBIM

Rudy KADOCHE, formateur et consultant en management BIM

Formateur et consultant en Management BIM depuis plus d’une dizaine d’années, Rudy Kadoche est un expert en matière de transition numérique du bâtiment. Bien placé pour évaluer les solutions du marché, il fait régulièrement bénéficier de son expérience les Maîtres d’Ouvrage qui lui confient des missions d’assistance. Travaillant actuellement sur un projet immobilier piloté par Domaxis (SEQENS (1) groupe Action Logement), un bailleur social qui gère un patrimoine d’environ 27000 logements, il utilise régulièrement le référentiel « fh.mydatbim.com » élaboré par France Habitation, une autre filiale du groupe.

Selon lui, cette approche est intéressante car l’utilisateur bénéficie d’une plateforme d’objets BIM, associant un espace public (Open datBIM) et un espace privé (MydatBIM), pouvant être partagée avec tous les acteurs d’un projet. Dans le cadre de sa mission, il apprécie de pouvoir enrichir le BIM avec des données de qualité qu’elles soient génériques ou descriptives des performances Produits : « nous pouvons le faire même quand les différents intervenants utilisent des logiciels différents grâce aux plugs in qui permettent d’accéder aux logiciels métiers d’éditeurs comme All system, Attic +, eveBIM du CSTB, Fisa, Revit, Soc Informatique ». Il est à noter que même les artisans, grâce au logiciel gratuit eveBIM, peuvent intervenir dans la maquette numérique sans avoir à investir dans un logiciel de CAO et la formation correspondante.

Grâce à cette solution, Domaxis peut, sous le format ouvert Open dthX (2), centraliser les modèles d’objets génériques utiles en phase définition, collecter les exigences ainsi que toutes les données produits (performances, CCTP, géométries toutes origines…) de tous les corps de métiers. Autre avantage : dès le début du projet on entre dans le BIM toutes les données utiles à l’exploitation du futur bâtiment : les produits dont on a besoin mais aussi ceux qui ne peuvent être modélisés sous forme d’un objet géométrique. 

Au final d’après l’expert en AMO « la solution est un bon moyen pour les acteurs d’un projet de produire collectivement des livrables numériques de qualité dans une logique d’enrichissement des objets par l’ensemble des contributeurs ». On ne rompt pas la continuité comme c’est le cas avec une logique native de substitution, il n’est plus nécessaire d’imposer des outils assurant l’indépendance vis-à-vis des éditeurs et on assure la liaison entre les maquettes de projet et les outils d’exploitation (Gestion Maintenance Assistée par Ordinateur et Système de Gestion des Données Techniques du patrimoine). 

www.kadocherudy.fr

(1) France Habitation, Domaxis, Sogemac Habitat, Sofilogis, l’Athégienne et Pax-Progrès-Pallas regroupent actuellement leurs forces afin de créer Seqens, un nouveau poids lourd du logement social en Île-de-France avec un parc d’environ 100 000 locataires et 4 000 nouveaux logements construits chaque année en Île de France.
(2) les cas d’usage du format ouvert Open dthX sont actuellement pris en compte dans les travaux de normalisation en cours sur les IFC. 

Voir la vidéo d'illustration : Constituer une maquette DOE avec MydatBIM et Revit

Consulter notre rubrique actualités